Le mois américain : "Libre et légère" d'Edith Wharton

💚💚💚💚💚

😎 Le livre en cinq tags : #littératureaméricaine, #couple, #portraitdefemme, #conventionssociales, #premierroman

Grand lancement du mois américain de cette année (pour rappel, cela se passe ici ou ici) avec cette première lecture, premier roman d'Edith Wharton. J'ai lu en début d'année son dernier livre, Les boucanières, c'est un retour aux sources avec celui-ci publié à l'âge de 14 ans. 

J'ai retrouvé à nouveau avec plaisir l'écriture de cette grande romancière que décidément j'apprécie beaucoup. Dans ce court roman, Edith Wharton y conte l'histoire de Géorgie, jeune femme d'une vingtaine d'années, qui décide de rompre ses fiançailles avec l'homme qu'elle aime, Guy. Décision complètement incongrue, pourrait-on penser, mais c'est mal connaitre l'auteure qui nous a habituée à ce genre de situations. Car Géorgie, malgré l'amour qu'elle ressent pour Guy, se dit que celui-ci ne vient pas d'une assez grande famille et surtout qu'il lui manque la fortune. Elle décide donc sur un coup de tête de rompre et d'accepter la proposition de mariage de Lord Breton plus âgé d'une quarantaine d'années et surtout bien plus riche. Guy est évidemment dévasté et aura du mal à se remettre de cet amour perdu. Mais qu'en est-il de Géorgie ? Edith Wharton qui n'est jamais tendre avec ses personnages, surtout les femmes, va-t-elle la laisser s'en sortir à si bon compte ?

Nous retrouvons dans "Libre et légère" les thèmes récurrents chez Edith Wharton, la dénonciation des conventions sociales, la notion de couple, le snobisme des classes supérieures pour la classe populaire, l'opposition entre la femme frivole et la jeune innocente, ou encore la condition féminine. Alors il est certain que ce premier roman compte certains blancs ou imprécisions qui trahissent la jeunesse de l'auteure (rien n'est dit sur la vie de couple / la sexualité, Guy est traité de dépravé alors qu'il a tout l'air du gentil garçon...) mais il est absolument passionnant de penser qu'une jeune femme de 14 ans ait pu faire preuve d'une si grande maturité dans l'écriture de ce roman, dans sa description du couple, de la haute société et des conventions sociales. Et comment ne pas y voir une part importante d'autobiographie (s'est-elle inspirée de ses parents ?) ? Pour tout cela, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce bref roman !

Les + : la découverte du premier roman d'Edith Wharton, grande écrivaine américaine, publié alors qu'elle n'est qu'une adolescente

Les - : quelques insuffisances au niveau des personnages qui s'expliquent forcément par l'âge de l'écrivaine

Références : "Libre et légère" d'Edith Wharton publié chez Editions Corps 16 (traduction Jean Pavans)




Commentaires

  1. oh dommage pour les negatifs....dommage...mais peut-etre commence par un autre livre de cette auteure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne gâche pas la lecture, je trouve ! Sinon il faut commencer par Chez les heureux du monde, c'est tellement bien !!

      Supprimer
    2. oh merci pour l'info...merciiii

      Supprimer
  2. Bonjour ! j'aime beaucoup le format de tes billets, très clairs et efficaces ! Je note car, à part "Eté", je n'ai pas lu grand-chose de Mrs Wharton... Bon mois américain à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) je n'ai pas lu justement Eté. C'est bien ?

      Supprimer
  3. Chez les heureux du monde est un de mes titres préférés de cette auteure. je ne connais pas le titre que tu présentes mais malgré tes - , je le lirai parce qu'il y a toujours des + chez Wharton

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai rarement été déçue par cette écrivaine !

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

"Les boucanières" d'Edith Wharton

"Haute société" de Vita Sackville-West

"Etat de nature" de Jean-Baptiste de Froment

NetGalley

Badge Lecteur professionnel