"Puisque tout passe - Fragments de vie" de Claire Chazal

Critique de "Puisque tout passe - fragments de vie" de Claire Chazal
💚💚💚💚

Je ne sais pas trop pourquoi je me suis retrouvée à lire le livre de Claire Chazal. Je ne lis quasiment que des romans. Mais je crois que j'ai été touchée par cette femme lors des différentes interviews qu'elle a données pour la promotion de ce livre.

Dans ce récit, Claire Chazal égraine les souvenirs de sa vie passée, son métier (24 ans à présenter le JT sur TF1), son fils, ses parents, ses amis, ses passions, tout ce qui la constitue en tant que femme. Ce livre est construit sous forme de courts chapitres dans lesquels elle évoque un instant de vie (la naissance de son fils, son départ de TF1...), une personne qui lui est chère (son père, son amie d'enfance, Johnny Halliday...), une passion (la danse, le théâtre, l'opéra) ou encore une réflexion sur sa vie (le sentiment de solitude, ses phobies, ses peurs en tant que mère).

Bref, c'est un bilan de sa vie que dresse Claire Chazal alors même qu'elle a tout juste la soixantaine et ne les fait même pas. Le déclencheur de ce livre semble avoir été à la fois l'arrêt brutal du journal de TF1 et le sentiment d'inutilité qui semble l'accompagner depuis, le départ de son fils et le décès de ses parents. Elle semble se livrer complètement, avec honnêteté et c'est très touchant.

C'est une femme très moderne, Claire Chazal, qui a mené / mène une grande carrière à la télévision, qui est libre, indépendante, (elle a été en couple pendant des années avec un homme beaucoup plus jeune en se moquant du "qu'en dira-t-on") et qui a su rebondir après son départ très brutal de TF1. On ne peut que la respecter et être touchée par ce livre confession. Comment ne pas ressentir de la sympathie pour elle lorsqu'elle avoue qu'être aimée par tous du fait de sa notoriété issue de la télévision, équivaut à n'être aimée par personne ? On ressent la solitude de cette femme incroyable et on a envie d'être amie avec elle.

"Puisque tout passe" constitue donc de beaux fragments de vie qui émeuvent et font réfléchir…

Si vous avez raté le début (extrait du premier chapitre "Solitudes")

"Pourquoi pense-t-on si mal la nuit ? Et particulièrement dans ces heures grises du petit matin ? Comme si tout basculait. Quelques minutes parfois suffisent. Le jour pointe et les idées noires se bousculent, dans le désordre. C'est le creux, c'est l'enfer, comme le fond d'un trou d'air. Je ne vois plus rien alors. J'ai beau chercher, me raccrocher aux petits faits doux de la journée passée, ou de la matinée à venir, rien ne scintille, ni ne brille, tout s'éteint, je réfléchis de travers, je ne vois plus que le négatif de la photo… Et pourtant, quelle chance tu as dans la vie, Claire, les choses te sourient, non ?"

Références : "Puisque tout passe - fragments de vie" de Claire Chazal chez Grasset

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"La fin de la solitude" de Benedict Wells, un roman sur le deuil mais aussi une incroyable histoire d'amour

"Valse hésitation" de Angela Huth, une réflexion intéressante sur le couple

"Les loyautés de Delphine de Vigan, un roman juste qui met mal à l'aise

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez Michigan sur Hellocoton

NetGalley

Badge Lecteur professionnel