"Le serpent de l'Essex" de Sarah Perry, un roman plaisant

Critique de Le Serpent de l'Essex de Sarah Perry (Christian Bourgois Editeur)
💚💚💚♡♡

"Le serpent de l'Essex" a reçu deux prix, le British Book Awards Fiction Book of the Year et l'Overall Book of the Year en 2017. Il a par ailleurs été sélectionné pour plusieurs autres concours. Et il faut dire que le roman le mérite probablement même si l'histoire est parfois un peu déroutante.

Au départ, j'ai eu envie de le lire car l'histoire se passait en Angleterre, à la fin du XIXème siècle et suivait une héroïne, Cora Seaborne, "l'héroïne la plus délicieuse depuis Elizabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés" d'après le Washington Post visé sur la quatrième de couverture. Il était également fait état de ce mystérieux serpent qui sème la terreur dans la région. Cela me semblait un peu changer de toutes ces héroïnes anglaises qui passent leur temps à chercher un mari. Bref l'affaire était dans le sac, j'ai démarré le livre ! 

Ce roman a donc bien pour objet de suivre Cora Seaborne, une jeune veuve qui décide de s'installer dans l'Essex avec son fils, Francis, et sa dame de compagnie / nourrice, Martha, après avoir entendu les rumeurs sur un monstre marin, le serpent de l'Essex. Passionnée de paléontologie, elle rêve de mettre la main sur ce serpent et de l'exposer au British Museum. Elle fait rapidement la connaissance du Révérend William Ramsone, de sa femme, Stella, et de leurs enfants. Une amitié profonde se lie entre Cora et la famille Ransome. 

Cora est une jeune femme qui s'est mariée très jeune, découvre la vie de veuve après un mariage difficile (son mari vient de décéder d'une longue maladie). Elle est moderne pour son époque, s'intéresse à la paléontologie et aux fossiles ce qui surprend ses congénères, elle ne prête pas attention à son allure et s'habille comme un homme. Elle se moque des conventions. Elle a une relation peu ordinaire avec son fils, et entretient une relation épistolaire avec Luke Garrett, le chirurgien qui s'est occupé de son mari et qui est terriblement épris d'elle. C'est une héroïne peu ordinaire et attachante. Elle se lance dans de grandes discussions philosophiques avec le Révérend dont elle se rapproche peu à peu. 

Lui est enfermé dans ses certitudes de révérend. Il est très critiqué par ses paroissiens car il ne parvient pas les apaiser face à la rumeur du serpent, le "Problème" comme il l'appelle. Il combat profondément l'idée de ce monstre marin qui vient miner le village. 

Il y a également Spencer, ami et collègue de Luke, le chirurgien, qui est amoureux en secret de Martha, jeune femme étrange et engagée. Citons également Francis, le fils solitaire de Cora, ou encore Stella, la femme du Révérend qui tombe malade.

Nous suivons donc beaucoup de personnages, beaucoup d'histoires en parallèle. Et au final, cela me semble bizarre de résumer ce livre à une histoire d'amour entre Cora et le Révérend. C'est bien plus compliqué que cela, beaucoup moins linéaire. On fait beaucoup de digressions (les incantations de la fille du Révérend avec son amie Nancy qui finit par disparaître, Edward, le patient opéré du cœur par Luke, les fuites nocturnes de Francis etc.). Et au final on parle peu de cette histoire d'amour (laquelle d'ailleurs ?) et du mystère du serpent même si on finit par y arriver. 

C'est tout de même un roman plaisant en particulier du fait de son héroïne originale et des correspondances échangées régulièrement entre les personnages qui viennent couper la narration. 

Si vous avez raté le début

La veille du nouvel an, un jeune homme ivre décide de se baigner dans le Blackwater en pleine nuit. Mais il y a un mouvement dans la marée qui le surprend, quelque chose d'énorme qui semble recouvert d'écailles. Il prend peur. Tout d'un coup le vent se lève, la lune fait son apparition et il n'y a rien dans l'eau. Il se sent ridicule, il a trop bu...

Références : "Le serpent de l'Essex" de Sarah Perry chez Christian Bourgois Editeur

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"La fin de la solitude" de Benedict Wells, un roman sur le deuil mais aussi une incroyable histoire d'amour

"Valse hésitation" de Angela Huth, une réflexion intéressante sur le couple

"Les loyautés de Delphine de Vigan, un roman juste qui met mal à l'aise

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez Michigan sur Hellocoton

NetGalley

Badge Lecteur professionnel