"La disparition de Stéphanie Mailer" de Joël Dicker

Critique de "La disparition de Stéphanie Mailer"
💚💚💚♡♡

Quoique les lecteurs en pensent, "La disparition de Stéphanie Mailer" est en passe de devenir un best-seller. On ne compte plus les passages télévisés de Joël Dicker venu nous parler de son nouveau roman ni les critiques faites sur celui-ci. Le roman se situe dans les meilleures ventes de livres.

C'était un livre très attendu qui renoue à première vue avec "La vérité sur l'affaire Harry Quebert", grand succès vendu à quatre millions d'exemplaires. Je ne pense pas que l'on soit déçu en lisant "La disparition de Stéphanie Mailer". L'auteur y reprend plusieurs ficelles, une narration sur deux époques, un mystère à élucider plusieurs années après le drame, une écriture dynamique. 

L'histoire est la suivante : durant l'été 2014, une journaliste, Stéphanie Mailer, dont on suppose dès le départ qu'elle aura une fin tragique, enquête sur un fait divers survenu en juillet 1994 à Orphea, petite ville des Hamptons. Cette année là, le maire, sa famille ainsi qu'une joggeuse qui passait par là, sont sauvagement assassinés. Le coupable est arrêté à l'issue de l'enquête. Pourtant Stéphanie est persuadée que les policiers en charge du dossier, Jesse Rosenberg et Derek Scott, se sont trompés de coupable. Nous suivons donc en parallèle l'enquête menée en 1994 et celle en 2014.

J'ai eu du mal à entrer dans cette histoire. Notamment en raison de la narration. Quand on regarde la couverture du livre, nous nous croyons dans un épisode des Experts. Lorsque l'on démarre l'histoire, nous avons l'impression de lire un scénario, avec les moments de suspens. Au départ les différentes sections se terminent toujours sur un moment de suspens, et hop on passe à une autre époque et/ou un autre narrateur, pour reprendre le fil un peu plus tard. On s'attend presque à voir démarrer la page de publicité ou à entendre une petite musique de suspens comme dans un bon vieux film d'horreur. 

Et puis je me suis laissée prendre par l'histoire, on a envie de comprendre ce qui s'est passé dans les années 90 et on prend du plaisir à accompagner ces policiers remonter le fil de leur enquête. Il faut quand même noter qu'il est incroyable que ces deux policiers aient laissé passer autant d'indices, autant de témoignages déterminants. Et puis Joël Dicker multiplie les personnages et les fausses pistes. Il y a plusieurs personnages que l'on suit longtemps en parallèle de l'histoire principale, notamment Dakota, une adolescente qui se drogue, et Steven qui entretient une liaison avec Alice, l'une de ses collègues. Pendant longtemps (la moitié du livre ?), on se demande un peu ce que viennent faire ces personnages au milieu de l'histoire. Et puis le puzzle finit par s'assembler. Mais il est parfois à regretter que ces personnages servent uniquement d'écran de fumée car une fois ceux-ci éliminés de la liste des suspects, on n'en entend plus parler alors que l'on était rentré pendant un bon moment dans leur quotidien. 

Au final, "La disparition de Stéphanie Mailer" reste un livre divertissant, même si un peu déroutant au départ. Une lecture de vacances comme on sait les apprécier.

Si vous avez raté le début

Le roman démarre sur une présentation des évènement du 30 juillet 1994 qui se sont déroulés à Orphea, petite ville balnéaire de l'Etat de New York. Ce soir là se tenait le tout premier festival de théâtre de la ville et tout le monde était allé y assister, ce qui donnait à Orphea des allures de ville fantôme. Samuel Paladin est pourtant au volant de sa voiture, il cherche sa femme, Meghan. Ils avaient décidé de ne pas assister au festival et Meghan était allée courir comme tous les soirs. Celle-ci ayant dépassé son horaire habituel, Samuel a commencé à s'inquiéter et est parti à sa recherche. 

Références : "La disparition de Stéphanie Mailer" de Joël Dicker aux Editions de Fallois

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

"La fin de la solitude" de Benedict Wells, un roman sur le deuil mais aussi une incroyable histoire d'amour

"Valse hésitation" de Angela Huth, une réflexion intéressante sur le couple

"Les loyautés de Delphine de Vigan, un roman juste qui met mal à l'aise

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton
Retrouvez Michigan sur Hellocoton

NetGalley

Badge Lecteur professionnel